« cours

Le superlatif

Après le comparatif, nous allons parler d’une autre technique de comparaison qu’on appelle le superlatif. On pourra traduire cette idée avec des phrases du type « je suis le plus grand » « c’est le truc le moins bien que »

LA CONSTRUCTION

En règle générale, il suffit de rajouter -est à chaque terminaison d’adjectifs, précédé d’un THE devant. Cette règle ne marche qu’avec les adjectifs d’une et deux syllabes. Pour les adjectifs à deux syllabes, la dernière lettre doit être un « y ». Attention à la consonne qui peut se doubler !

Quelques exemples :

Une syllabe : big devient the biggest / rich devient the richest / tall devient the tallest.
Deux syllabes : happy devient the happiest / funny devient the funniest (le y devient i)

Quand les adjectifs ont deux syllabes (sans de terminaison par y) et plus, cette fois-ici, on rajoute the most devant l’adjectif (sans le décliner).

Quelques exemples :

Deux syllabes et plus : expensive devient the most expensive / pleasant devient the most pleasant

L’UTILISATION

Il y a deux types de superlatif : le superlatif de supériorité et d’infériorité. Dans les deux cas, il n’y a pas de termes de comparaison proprement définis.

Le superlatif de supériorité

On suit les deux règles vues précédemment selon la longueur syllabique de l’adjectif :
Richard is the smallest man of the factory (Richard est le plus petit homme de l’usine)
It is the most expensive book in the world (C’est le livre le plus cher du Monde)

Le superlatif d’infériorité

Même principe qu’avec le superlatif de supériorité avec une petite différence : peu importe le nombre de syllabes de l’adjectif, on utilise THE LEAST (adjectif) signifiant « le moins » :
It is the least interesting book I have ever read (c’est le livre le moins intéressant que j’aie jamais lu)

LES EXCEPTIONS

Good => the best / bad => the worst / far => the farthest

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!